Trouble de l'érection : que faire ?

Également appelé dysfonction érectile dans le vocabulaire médical, le trouble de l’érection est un problème masculin qui touche de nombreux hommes qu’ils soient jeunes, adultes ou seniors. Cette pathologie peut constituer un handicap à l’harmonie du couple et affecter la qualité de vie. Quelles sont les origines de ce trouble ? Comment se manifeste-t-il ? Quand survient un problème d’érection, que faire ?

Qu'est-ce qu'un trouble de l'érection ?

Couramment appelé impuissance sexuelle, il s’agit d’une incapacité de l’homme à avoir ou à conserver une érection normale en vue d’un rapport sexuel satisfaisant. Cependant, dans certains cas, il est possible d’éprouver du désir, de jouir et d’éjaculer. Ainsi, on peut confirmer qu’il s’agit effectivement d’un problème d’érection si et seulement si la durée excède trois mois et devient répétitif à chaque rapport sexuel. Il ne doit pas être confondu à l’éjaculation précoce ou au priapisme.

Quels sont les facteurs qui causent un trouble de l’érection ?

Le trouble érectile provient de nombreux et divers facteurs. Ce sont entre autres une maladie corporelle, des problèmes liés au mental et l’administration de certains médicaments.

  • Au nombre des facteurs physiques qui déclenchent le trouble de l’érection, on distingue les anomalies touchant les vaisseaux sanguins et provoquées par le diabète, le tabac ou l’hypertension artérielle ; les plaques d’athérome ; l’insuffisance rénale ; le surpoids et l’obésité.
  • S’agissant des problèmes liés à la psychologie qui provoquent la dysfonction érectile, on retrouve le stress, l’anxiété, la forte pression sociale et médiatique, la dépression, la baisse du désir chez l’un des deux conjoints, etc.
  • Quant aux causes médicamenteuses, elles sont liées à la prise de médicaments destinés à traiter l’hypertension, les ulcères gastriques, le diabète et les crises d’épilepsie.

Quels sont les signaux qui démontrent un trouble de l'érection ?

Les symptômes les plus courants liés au problème de l’érection sont l’incapacité d’obtenir et de maintenir une érection pendant une relation sexuelle. Il peut également se manifester par une forte anxiété au sujet de la capacité sexuelle. Par ailleurs, d’autres types de dysfonctions sexuelles masculines permettent de démontrer qu’un trouble de l’érection est survenu. Ce sont les problèmes de libido soit d’intérêt sexuel, l’orgasme et l’éjaculation. Lorsque ces signes durent plus de trois, il s’agit assurément d’un problème de l’érection.

À partir de quel âge un trouble de l'érection peut-il se manifester ?

L’impuissance atteint en majeure partie les hommes dès l’âge de 40 ans. Elle concerne donc environ 5 % des hommes de plus 40 ans ; 10 % des hommes ayant atteint la soixantaine ; 15 % des hommes de 70 ans et plus et 30 à 40 % des hommes de 80 ans et plus. Toutefois, les plus jeunes ayant entre 17 et 20 ans peuvent être aussi atteints d’une dysfonction érectile. Chez eux, la cause prépondérante sera davantage d’origines psychiques.

Comment se pose le diagnostic d’un trouble de l’érection ?

Afin d’évaluer objectivement la dysfonction érectile, plusieurs questionnaires ont élaboré. Ainsi, le questionnaire en cinq questions courtes, mis en place par l’Index International de la Fonction Erectile, également appelé IIEF-5, est beaucoup exploité. Il est d’une très grande utilité pour le diagnostic. Celui-ci peut être fait par un généraliste qui orientera éventuellement le patient vers un médecin urologue ou sexologue. Le diagnostic d’un trouble de l’érection a pour but :

  • D’attester que le patient souffre effectivement d’une dysfonction érectile ;
  • D’examiner la sévérité de la maladie ;
  • De déterminer l’origine exacte de la pathologie ;
  • D’identifier les facteurs de risque ou les comorbidités.

En ce qui concerne l’examen physique, seront évalués l’organe génital extérieur, les systèmes endocriniens et vasculaires et la prostate. Quant aux recherches cliniques, les concentrations en testostérone seront évaluées ; le glucose et les lipides à jeun seront dosés. Enfin, un examen permettant d’évaluer le flux sanguin dans les artères et les veines, renseigne sur l’hémodynamique du pénis. Cet examen permet de faire une distinction entre une insuffisance artérielle et les autres causes du trouble érectile.

Comment soulager un trouble de l'érection ?

Il existe des moyens efficaces et sûrs pour soulager un trouble de l’érection. Tout d’abord, les inhibiteurs de la phosphodiestérase facilitent l’érection. Ils sont efficaces et sans danger. Les injections intracaverneuses constituent aussi un traitement chimique qui consiste pour le patient à s’injecter une dose du produit dans le pénis avant le rapport. Par ailleurs, changer de style de vie, faire des exercices du plancher pelvien ou entamer une thérapie sont par excellence des solutions pour apaiser un problème d’érection.

Comment prévenir un trouble de l’érection ?

La prévention d’un trouble érectile consiste à opter pour une hygiène de vie saine. Il est également nécessaire et crucial de pratiquer régulièrement une activité physique. Adoptez également un mode alimentaire approprié à votre état de santé en vue de prévenir les maladies telles que le diabète, l’obésité et l’hypertension. Vous devez impérativement abandonner l’usage du tabac ainsi que la consommation de drogues interdites par la loi. Notez aussi qu’il est important de modérer votre consommation en alcool, car cela peut perturber l’érection pendant plusieurs heures voire endommager les nerfs et ainsi provoquer le trouble de l’érection.

Cependant, sachant qu’un bouton sur le pénis peut être dans certains cas une cause de l’impuissance, il est impératif d’avoir un mode de vie saine et de bonnes habitudes hygiéniques.