Problèmes de surdité : de quoi s'agit-il ?

La surdité est un problème de santé publique en France. Elle touche toutes les classes et tous les âges. Voici un petit guide pour vous aider à mieux cerner les contours de cette affection.

Qu'est-ce que la surdité ?

D’un point de vue médical, la surdité est l’état d’un individu qui entend moins bien qu’un individu possédant un système auditif en bon état. Elle survient généralement lorsque l’appareil auditif est endommagé.

Quels sont les différents types de surdité existants ?

La surdité peut être classée en fonction de deux critères. Premièrement, on peut la classer suivant la région touchée. Ainsi, on parle de surdité de perception si c’est l’oreille externe qui est touchée ou de surdité de transmission si c’est l’oreille interne qui est touchée.

On peut aussi la classer selon le degré de surdité. Dans ce cas, on parlera d’hypoacousie pour une baisse de l’audition et d’anacousie dans le cas où le sujet ne perçoit plus aucun son.

Comment peut-on devenir sourd ?

Un sourd est une personne qui est venue au monde avec un problème d’audition. Les médecins considèrent également qu’un individu qui a été privé de faculté de l’audition avant 3 ans peut être qualifié de sourd. En gros, on est sourd si on a perdu ses facultés auditives avant de commencer par parler.

Comment peut-on devenir malentendant ?

Un malentendant est une personne qui a vu son appareil auditif se dégrader après avoir acquis la parole. Les causes sont multiples. En effet, on peut devenir malentendant après une infection ou à cause de la vieillesse. Il est également possible d’être malentendant après une exposition à un gros choc sonore. L’appareil auditif peut être endommagé par un objet pointu également.

Il existe également, des cas plus rares de personnes qui sont devenues sourdes après la prise de médicaments.

Comment soigner un problème de surdité ?

Tous les problèmes de surdité nés ne sont pas logés à la même enseigne. En effet, certains sont irréversibles et ne peuvent pas faire l’objet d’une intervention médicale. Il s’agit principalement des cas d’anacousie. Dans ces cas de surdité, seul un médecin ORL peut vous aider. Généralement, les problèmes de surdité sont soignés par des médicaments ou la pose d’un appareil auditif.

Les différents types d’hypoacousie

L’hypoacousie touche les individus de différentes manières. On peut définir une hypoacousie selon le degré de surdité ou en fonction de l’oreille touchée.

L’hypoacousie peut être unilatérale si la surdité touche une oreille ou bilatérale si les deux oreilles sont frappées de surdité. On parle également d’hypoacousie homogène si la surdité affecte l’appareil auditif des deux oreilles de la même manière. Elle est hétérogène lorsque les deux oreilles souffrent d’hypoacousie, mais pas de la même façon.

Si on doit considérer le degré de surdité, on peut classer l’hypoacousie en plusieurs catégories. On parle de surdité légère lorsque le sujet a du mal à entendre uniquement les voix basses. Dans ce cas, le déficit auditif est situé entre 20 et 40 dB.

La surdité moyenne touche les sujets qui entendent seulement les mots prononcés à haute et intelligible voix. Dans ce cas, le déficit auditif est compris entre 40 et 70 dB.

La surdité sévère est diagnostiquée lorsque le sujet entend seulement lorsque l’on parle à haute voix dans son oreille. Ici, le déficit auditif est de l’ordre de 70 à 95 dB.

Il existe une surdité qu’on qualifie de profonde. C’est le cas des sujets qui ont un déficit auditif de plus de 95 dB. Ils perçoivent seulement les sons très forts.

Il faut souligner que l’hypoacousie est traitée généralement de manière efficace. Surtout lorsque le sujet est vite pris en charge. Toutefois, il arrive dans certains cas que l’hypoacousie devienne permanente. Il existe même des risques de complication qui peuvent endommager l’oreille interne.

Tout savoir sur la surdité brusque

La surdité brusque survient lorsqu’une personne se retrouve subitement en déficience auditive.

Les causes sont diverses, mais la plus courante est l’exposition à un bruit assourdissant. Les sons aigus sont les plus mis en cause. Dans ces cas, on parle d’un traumatisme sonore. Les causes les plus fréquentes de ce traumatisme sont les coups de feu, les marteaux-piqueurs et les explosions. Une exposition prolongée à de la musique amplifiée cause également une surdité brusque chez beaucoup de personnes.

Les dommages causés par ces nuisances sonores sont importants, car ils empêchent le système auditif de s’adapter au volume du bruit.

S’il arrive que ces traumatismes soient passagers, il arrive aussi qu’ils soient très graves. Ils sont capables de détruire les cellules ciliées or ces dernières ne peuvent pas se régénérer.

Les chocs physiques (AVC, les traumatismes au niveau du crâne ou encore les blessures au niveau de l’oreille) causent également une surdité brusque.

Il existe une centaine de médicaments appelés médicaments ototoxiques qui causent également la surdité physique. Il s’agit de certains anti-inflammatoires, antibiotiques et de certains traitements contre la malaria.

Les maladies infectieuses sont également à la base de certaines surdités brusques. Les plus courantes sont les oreillons, la méningite et la rougeole. La syphilis entraîne également une surdité subite chez certains patients.