Les vaccins obligatoires en France en 2020

La France pour stopper la mortalité infantile et préserver la santé de la petite enfance a instauré des mesures et soins de vaccination. Ces vaccins sont de diverses sortes et sont conçus pour la prévention de divers types de maladie. Même si la question de vaccin existait depuis des années, les vaccins en 2020 sont devenus obligatoires alors qu’avant, il y avait seulement trois vaccins obligatoires et près d’une dizaine autre recommandée. Que regorgent ces mesures de vaccins préventifs 2 020 ? Cet article vous présente l’essentiel sur le sujet.

Quels sont les vaccins obligatoires en 2020 en France ?

11 vaccins sont imposés en République française en 2020. Il y a les trois anciens vaccins obligatoires : anti-diphtérie, anti-tétanos et celui anti-poliomyélite. Il y a aussi les nouveaux vaccins : anti-coqueluche, anti-Haemophilus influenza B, anti-hépatite B, anti-méningocoque C, anti-pneumocoque, anti-rougeole, anti-oreillons, anti-rubéole. Le vaccin anti-fièvre jaune est aussi exigé aux enfants ayant plus d’un an dans certaines régions de la France. Ces derniers existaient, mais étaient considérés comme des vaccins recommandés.

Quel est le calendrier vaccinal obligatoire en France ?

Dès les 2 mois de l’enfant, il doit obligatoirement recevoir une injection des vaccins obligatoires. Dès ses 4 mois, il est également appelé à recevoir une injection de vaccin obligatoire. À 11 mois, il doit recevoir d’injection de vaccins obligatoires.

À 12 mois, l’enfant doit encore recevoir d’injection de vaccins obligatoires, de même entre 16 et 18 mois. À partir de 6 mois, il est soumis à un rappel de vaccins obligatoires de même qu’à 11 et 13 ans. Celui-ci est suivi d’une injonction recommandée.

Les vaccins obligatoires sont-ils remboursés ?

Une certaine prise en charge est associée aux vaccins obligatoires et chaque remboursement se fait à un taux de 65 % par vaccin. N’empêche que certains vaccins sont entièrement sous la responsabilité de l’assurance maladie. Aussi, lorsque vous consultez le médecin pour un vaccin, une part du coût de la consultation est aussi assumée à un taux de 70 %. Mais lorsque vous effectuez cette consultation chez un infirmier, les frais sont assumés à taux de 60 %.

Liste des vaccins rembourser

Les vaccins pour bébé entièrement remboursés sont : le vaccin anti-rubéole, le vaccin anti-rougeole et le vaccin-anti oreillons. Les vaccins pris en charge à moitié ou à plus de la moitié des frais sont les vaccins anti-Diphetérie, anti-poliomyélite, anti-coqueluche.

La vaccination contre le tétanos est aussi remboursée à plus de la moitié du pourcentage des frais de vaccin. Cette prise en charge est également valable pour les vaccins : anti-Hépatite B, anti-Infections à pneumocoque et méningocoque, anti-oreillons, anti-rougeole, anti-rubéole, anti-infections à Haemophilus influenza B. 

Le remboursement est aussi appliqué pour d'autres types de vaccins comme : le vaccin antigrippe saisonnier. Celui anti-hépatite A, et celui anti-tuberculose bénéficient aussi du remboursement. En plus de ça, les injections aussi bénéficient d’une prise en charge à hauteur de 60 à 70 % des frais. Le tout dépend du consultant que vous avez sollicité. Ce remboursement se fait sur présentation d’une ordonnance ou prescription médicale. Tous les vaccins obligatoires sont remboursés sous certaines réserves.

Est-il possible de ne pas suivre à la lettre les vaccins obligatoires ?

Les vaccins obligatoires sont des soins jugés essentiels ou importants pour le bien-être des enfants. Toutefois, si pour des raisons liées à la santé d’un enfant une quelconque vaccination obligatoire peut lui nuire, le médecin spécialiste s’abstient de le vacciner. C’est donc dans des cas médicaux spécifiques que certaines restrictions de vaccins sont observées.

Aussi, certains parents peuvent juger bon de ne pas faire vacciner leurs enfants pour des raisons tangibles et personnelles. Dans ce cas, ils sont appelés à assumer les conséquences d’une telle décision en cas de contamination de leurs enfants. D’un côté, il y a le fait qu’un enfant non admis aux vaccins obligatoires n’est pas à même d’intégrer une collectivité et encore moins être instruit. C’est l’une des conséquences de non-vaccination des enfants en France.

D’un autre côté, tout parent ou tuteur légal d’un enfant ayant fait rater ces vaccins obligatoires peut être poursuivi en justice. Tout enfant a droit aux soins médicaux et ne doit donc pas être privé de ses droits. Tous ces vaccins sont instaurés pour des buts préventifs contre des épidémies, les maladies infectieuses, voire incurables. Il est donc plus qu’important d’effectuer les vaccins obligatoires et les rappels vaccins en suivant le calendrier de vaccination obligatoire.

Le calendrier vaccinal obligatoire s’étant sur les 2 mois jusqu’à l’âge de 13ans de l’enfant. Au-delà des 11 vaccins obligatoires, le vaccin contre les infections à papillomavirus humains est aussi recommandé aux filles adolescentes.

Il est important de savoir que les vaccins contre la Fièvre jaune, le Choléra, l’Encéphalite japonaise ou encore la Rage ne bénéficient d’aucun remboursement. Par contre, ceux obligatoires exigés par la loi et qui constituent des mesures de prévention contre des maladies dangereuses doivent être obligatoirement faits, car des sanctions pénales sont mises en place pour sévir les personnes faisant entrave aux décisions de la loi.