L'anhédonie : quand le plaisir n'existe plus

Êtes-vous tout à coup insensible aux belles choses de la vie ? Si oui, cet état de santé psychologique passager ou non est une situation très désagréable. Dans le pire des cas, vous pourriez même vous retrouver souffrant d’une anhédonie. Qu’est-ce que c’est ? Comment en guérir ? Pour en avoir le cœur net, vous êtes invité à lire très attentivement cet article.

Qu’est-ce que l’anhédonie ?

L’anhédonie est un mot grec qui a été inventé en 1896 par le professeur et philosophe français Théodule Ribot. Cette pathologie est en effet l’incapacité d’une personne à être tout simplement heureux.

Dans le monde médical, cette dernière est bien plus souvent perçue comme un symptôme. Elle caractérise en réalité l’état dans lequel se trouvent ces personnes souffrantes de dépressions ou de schizophrénie.

Quels sont les types d’anhédonie les plus connus ?

Ne plus ressentir d’agréables sensations peut se faire sur plusieurs plans. C’est en fonction de cela qu’il existe aujourd’hui de nombreux types d’anhédonie. Toutes ces différentes variantes peuvent se regrouper en deux grandes catégories à savoir : l’anhédonie physique et celle dite sociale ou relationnelle.

L’anhédonie physique

Cette forme d’anhédonie est l’incapacité d’une personne à aimer une quelconque activité sportive. Pire encore, cette dernière ne ressent aussi aucune envie par exemple à déguster un plat qu’il avait pourtant l’habitude d’affectionner.

L’anhédonie sociale ou relationnelle

Dans ce cas de situation, le patient n’éprouve aucun intérêt à échanger avec les membres de sa famille ou ses amis. C’est selon lui une perte de temps qui ne lui apportera aucune satisfaction. Celui-ci ira même jusqu’à ne plus désirer son partenaire sexuel.

Quels sont les symptômes de l’anhédonie ?

Plusieurs signes peuvent vous permettre de savoir si vous souffrez ou non d’une anhédonie. Une personne qui en est malade se distingue des autres par une absence totale d’émotion, une indifférence envers ses proches et bien d’autres. En plus de cela, cette dernière n’éprouvera aucune satisfaction personnelle lorsqu’il pratiquera une activité physique ou psychique.

Comment diagnostiquer une anhédonie ?

Bien que l’apparition des symptômes précédents soit essentielle à ce processus, ces derniers devront être complétés par un nombre important de gestes.

L’être humain qui en souffre devra donc d’abord en parler. Celui-ci a le devoir de s’entretenir avec une personne de son entourage pour lui faire part de ses inquiétudes. S’il ne le fait pas, un de ses proches qui aurait constaté ce changement d’état pourrait alors le signaler à un autre. Ensemble, ils devront alors l’amener à aller se faire consulter par un spécialiste de santé.

Quelles sont les possibles causes d’une anhédonie ?

L’anhédonie est une perte de plaisir qui peut être causée par la dégradation des circuits de récompenses et celle du système dopaminergique.

L’atteinte des circuits de récompenses et de plaisir

Le circuit de la récompense est un réseau de connexions qui relie deux grands groupes de neurones. Longtemps écarté des potentielles causes d’anhédonie, celui-ci est désormais pris très au sérieux. En effet, les scientifiques ont pu démontrer que son affaiblissement joue également un rôle dans le processus de développement de cette maladie.

Une fois qu’il est atteint, une personne peut pendant un moment ne plus ressentir de satisfaction aussi bien physique que mentale.

La dégradation du système dopaminergique

Étroitement lié au fonctionnement du cerveau, l’altération du système dopaminergique peut également être à l’origine d’une perte soudaine de plaisir. Tout simplement parce que c’est en effet la dopamine qui est responsable de la production de ces heureuses émotions. Vous comprenez alors que si ce dernier est touché, il est tout à fait normal que vous deveniez insensible à toutes sensations agréables.

Comment guérir l’anhédonie ?

En dehors de la psychothérapie, les chercheurs sont en train de développer de nouveaux traitements médicaux pour en venir à bout. Cependant, comme toutes maladies, son traitement se fera en fonction de la cause détectée. Ainsi, si c’est par exemple une anhédonie causée par la prise de stimulants ou d’autres médicaments du genre, le médecin vous invitera alors à ne plus les consommer. Vous pourriez également en guérir en utilisant des plantes comme le millepertuis ou le pois Mascate.

Quelles sont les complications en cas de non-traitement d’une anhédonie ?

Si elle n’est pas vite diagnostiquée et soignée, cette maladie peut entraîner des troubles graves de la personnalité. Ses autres complications sont entre autres :

  • La perte totale de plaisir ;
  • L’isolement social qui va vous plonger dans un état dépressif sans précédent ;
  • Une maladie du cerveau qui vous empêchera de vaquer à toutes vos activités quotidiennes ;
  • Le suicide : marginalisées, ces personnes peuvent décider d’en finir avec leur vie ;
  • Des rechutes de dépression et bien d’autres.

Voilà ainsi de façon ramassée quelques complications d’une anhédonie mal soignée ou pas du tout.

Existent-ils des moyens de préventions ?

Pour vous mettre à l’abri d’une anhédonie, vous devrez :

  • Effectuer des escapades en pleine nature ;
  • Dormir au moins 8 heures par jour ;
  • Vous nourrir avec des aliments sains et riches en Oligo-éléments dont votre corps et votre cerveau auront toujours besoin ;
  • Faire des exercices pratiques d’activité sportive.

Vous savez désormais ce que c’est qu’une anhédonie ainsi que ses répercussions sur votre santé. Faites donc preuve de courage et sevrez-vous des principes de prévention évoqués ici pour toujours rester en parfaite forme physique et psychique.