Fourmillements dans le bras gauche : les significations

Avoir des fourmis dans le bras gauche peut être aussi bien causé par une mauvaise position de sommeil que par une pathologie plus grave. Et entre ces deux causes, il existe encore de nombreuses autres raisons potentielles. Cependant, le fait de ressentir une sensation de picotement dans le bras gauche ne doit pas forcément vous inquiéter. Ce fourmillement se résoudra effectivement de lui-même, à moins qu’il persiste. Dans ce cas, il est mieux d’aviser un spécialiste, surtout si vous avez des doutes quant à la cause.

À quoi sont dû les fourmillements dans les bras ?

Tout comme les fourmis dans les doigts, les sensations de picotements dans les bras peuvent généralement être bénignes. Mais il ne faut pas les prendre à la légère pour autant, puisqu’elles peuvent également constituer un symptôme de pathologie relativement grave. Parfois, elles peuvent même annoncer un cas d’accident qui doit être rapidement traité. Voici donc quelques causes potentielles de ces picotements dans les bras.

La plupart des raisons, pouvant expliquer les fourmillements, sont sans gravité. En effet, il est possible que cela marque le simple retour de la sensibilité, après la compression d’un nerf. C’est ainsi le cas lorsqu’il vous arrive de vous endormir sur votre bras et que votre sang se remet ensuite à circuler, au réveil. Cette sensation d’engourdissement peut aussi être due à un excès d’alcool ou à une carence en vitamine B12.

Toutefois, d’autres causes peuvent être bien plus inquiétantes. En effet, un fourmillement bras peut être le symptôme d’une interruption de la circulation sanguine dans le muscle cardiaque. Et si la sensation est soudaine, en plus d’être localisé sur un seul bras, elle peut même annoncer un début d’accident vasculaire cérébral.

Les picotements peuvent également être provoqués par une exposition à des températures relativement élevées ou à des substances toxiques. Sans oublier qu’ils sont susceptibles d’accompagner des cas de diabète, de lupus, de sclérose en plaques, et de nombreuses autres pathologies.

Que faire contre les fourmillements ?

Comme dans toutes les situations où la santé est vitale, l’automédication est formellement déconseillée, lorsque vous doutez quant à la cause de votre fourmillement dans les mains. Ou dans n'importe quel endroit du corps, d’ailleurs. Seul un médecin qualifié est capable de vous procurer un diagnostic parfait de ce qui est en train de vous arriver.

Bien sûr, il est possible que vous vous inquiétiez pour rien. Mais il est tout de même mieux de ne pas toujours négliger les choses, bien qu’elles semblent infimes. Ce sont ces petits détails-là, qui peuvent parfois constituer des signes précurseurs ou des symptômes caractéristiques de maladies. Ce qui devra donc nécessiter une prise en charge rapide, afin d’éviter toutes éventuelles complications.

Les solutions contre le fourmillement dépendent notamment des causes qui s’y cachent. L’idéal serait donc de d’abord établir un diagnostic précis, pour que la pathologie puisse être traitée, le cas échéant. Toutefois, en attendant, vous pouvez essayer de vous soulager par quelques exercices d’étirements. Cela vous aidera certainement à bien vous détendre. Vous pouvez également utiliser une crème à base d’arnica, afin de bénéficier de sa vertu anti-inflammatoire. De la glace pourrait aussi vous procurer le même effet, dès lors que vous réalisez une application topique durant environ 10 minutes.

Par ailleurs, le fait de plonger une fois par jour la zone douloureuse dans de l’eau chaude durant 3 minutes, ensuite dans de l’eau froide pendant 30 secondes, serait tout aussi efficace. Cette technique est d’ailleurs à répéter durant 3 jours successifs, afin d’obtenir un résultat tangible.

Évidemment, l’ultime solution demeure la consultation d’un spécialiste si avec toutes ces astuces, votre fourmillement persiste et ne présente aucune amélioration. Seul un praticien expert pourra vous préconiser le traitement idéal. Ce qui vous offrira parfois un résultat convenable, avant qu’il ne vous suggère des mesures plus drastiques.

Est-ce grave d'avoir des fourmillements au bras gauche ?

Dans la plupart des cas, heureusement que les sensations de picotements sont sans gravité particulière. Certaines ne correspondent effectivement qu’à une réapparition sensible, après qu’un nerf est compressé. Mais le fourmillement bras gauche devient rapidement alarmant, puisque certaines personnes pensent à tort qu’il pourrait s’agir d’un cas de souffrance cardiaque. Cela s’explique sans doute par le fait que le bras gauche se situe du côté du cœur. Rassurez-vous toutefois, car cela n’a généralement aucun rapport avec votre sensation.

Avec l’âge, ces petites douleurs sont souvent normales. Par contre, si elles sont soudaines et inhabituelles surtout dans votre bras gauche, il est quand même mieux d’y prêter attention. Cela pourrait effectivement être lié à une maladie plus grave ou à un signe de blessure qui doit être traitée au plus vite. Dans le pire des cas, il peut arriver que ce soit un symptôme de crise cardiaque. C’est pourquoi il est essentiel de connaitre un minimum de chose sur les caractéristiques potentielles d’un bras gauche engourdi. D’autant plus que cela vous aidera à reconnaitre ce qui vous arrive et à savoir quand vous devez consulter votre médecin.

Certes, cette sensation de picotement au bras gauche ne met forcément pas votre vie en danger. Mais il est tout de même important de la faire évaluer par un spécialiste. Ainsi, un traitement anticipé pourrait vous éviter des dommages sérieux (AVC, tendinite, hernie discale, etc.).