Focus sur les propriétés thérapeutiques de l’argent colloïdal

L’argent colloïdal est une solution composée de minuscules particules d’argent suspendues dans une base liquide. Il est généralement pris par voie orale, mais certains produits sont pulvérisés, appliqués sur la peau ou injectés dans une veine. Mais quelles sont précisément les vertus thérapeutiques de l’argent colloïdal ? Et qu’en dit la science ? Éléments de réponse.

Usage et présentation

Les produits à base d’argent colloïdal sont des remèdes faisant partie de ce qu’on appelle médecine douce ou médecine alternative. Ils sont présentés comme ayant les mêmes vertus thérapeutiques que les antibiotiques. Le laboratoire de l’Institut Katharos y voit surtout aussi un remède pouvant stimuler le système immunitaire, aider à la cicatrisation des plaies et aux affections de la peau. Ces produits sont également utilisés pour prévenir ou traiter des maladies telles que le cancer, le sida, le zona, l’herpès, les infections oculaires, la pneumonie et la grippe.

Ce qu’en dit la science

Des études réalisées en laboratoire suggèrent que les préparations à base d’argent colloïdal possèdent des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et anti-inflammatoires. Cependant, on ne dispose pas de données suffisantes quant à l’innocuité et l’efficacité des préparations orales, en particulier. Ceci étant, un certain nombre d’études, réalisées en laboratoire et sur des humains, ont été axées sur l’utilisation des pansements topiques contenant de l’argent sur les ulcères de la peau. Certaines de ces recherches ont constaté que les pansements contenant des nanoparticules d’argent présentaient des effets antibactériens et étaient efficaces pour les ulcères diabétiques, les ulcères des jambes, les autres types d’ulcères et les plaies des donneurs de greffe de peau.

Les concluions des chercheurs des NIH

Les études conduites par les scientifiques des National Institutes of Health (NIH) portaient sur les propriétés anti-inflammatoires de l’argent colloïdal. Les chercheurs voulaient savoir comment et avec quelle rapidité les produits pouvaient agir sur des peaux avec des inflammations. Les expériences étaient menées sur les peaux enflammées de porcs. Les scientifiques ont constaté que les groupes de porcs qui avaient été traités à l’argent colloïdal étaient guéris au bout de 72 heures. Sans grande surprise, les peaux des autres groupes restaient enflammées. En fait, des années avant ces expériences, l’argent colloïdal était déjà connu pour réduire l’enflure, notamment par sa capacité à stimuler la récupération cellulaire. Mais ces vertus thérapeutiques étaient en partie basées sur des témoignages de patients. Les expériences menées par les chercheurs des NIH devaient confirmer ce que la communauté scientifique considérait comme des anecdotes. D’autres études sont cependant nécessaires pour confirmer les autres propriétés thérapeutiques de l’argent colloïdal, en particulier ses propriétés antivirales.